Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel

Davantage de produits locaux dans les cantines

NR du 03/12/2015 de Jean-Michel Bonnin

Les cantines scolaires sont réparties dans seize communes. - Les cantines scolaires sont réparties dans seize communes. - (Photo archives NR)

Les élus de la communauté de communes veulent accentuer les circuits courts dans la restauration scolaire.

 Les produits locaux ne représentent que 6 % de l'approvisionnement des dix-sept restaurants scolaires de la communauté de communes Brenne-Val de Creuse. Une bagatelle quand on sait que ces dix-sept sites, auxquels s'ajoute le centre de loisirs de Fontgombault, nourrissent 850 personnes chaque jour et servent 117.500 repas par an. Mais ce chiffre correspond exactement à la moyenne nationale.

 Vingt et un  fournisseurs locaux

La dynamique engendrée par la mise en place des circuits courts sur le territoire est donc réelle, malgré l'isolement de certaines cantines. Lundi, les élus communautaires ont émis le souhait d'amplifier encore cette pratique. « Le choix a été fait de préserver ces petites structures, expliquait le président, Claude Mériot. Il n'y a pas de cuisine centrale, sauf à Tournon-Saint-Martin, qui ravitaille Fontgombault. Mais, partout, les locaux ont été remis aux normes et le personnel a été formé. Notre objectif est de servir des produits locaux et de qualité. » La démarche n'est pas évidente dans la mesure où il faut trouver des interlocuteurs en mesure de répondre à la demande.
 Compte tenu des contraintes sanitaires, l'approvisionnement en viande semble beaucoup plus compliqué à mettre en place. Mais, à l'heure actuelle, vingt et un artisans et commerçants locaux, sans compter les boulangers, fournissent régulièrement et en quantité suffisante des produits laitiers, des légumes, des fruits, de la volaille, de la viande et de l'épicerie.
 « Nous aimerions en avoir davantage, mais c'est très compliqué », indiquait Claude Mériot, en évoquant des problèmes de réactivité liés à la dimension des structures de livraison. Et un paramètre essentiel : la maîtrise des coûts.
L'exemple réussi de la société Fish Brenne, de Pouligny-Saint-Pierre, qui approvisionne maintenant plusieurs cantines en poisson, pourrait donner des idées à certains producteurs qui ne s'estiment pas encore prêts à franchir le pas.

chiffres-clés

> Le prix moyen d'un repas sur l'ensemble des cantines du territoire était de 6,20 € pour les familles, en 2014. Mais le lissage des disparités se traduira par l'application d'un prix unique de 2,65 €, à partir du 1er janvier.
> Le coût moyen d'un repas est de 7,94 €. Il s'échelonne selon les établissements de 6,55 € à 17,10 €
> La CDC Brenne-Val de Creuse finance, en moyenne, 5,34 € par repas, pour un montant annuel de 570.000 €
> Les cantines du territoire emploient 23 personnes en cuisine et 49 pour la surveillance des élèves.

Horaires d'ouverture

Du lundi au jeudi
8h00-12h00 et 13h30-17h30
-
vendredi

8h00-12h00 et 13h30-16h30

tél. : 02.54.28.33.60
Fax : 02.54.37.91.58

 5 rue de l'église - 36300 RUFFEC

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Assistance

teamviewer logo site

Tourisme

3 petits tours

Météo-France